David Yardt

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum."

Un Beau Jour

Chantons sous la pluie

Styles

En ces temps de sécheresse et de canicule… sans commentaire… j’ai envie de vous parler parapluie.

On peut identifier plusieurs tendances dans le parapluie:

Le parapluie pratique. C’est le petit, qui pourrait presque tenir dans la poche (j’en ai eu un qui pouvait tenir dans la poche porte-feuille de mon manteau). C’est un parapluie qui me semble bien adapté pour la vie en ville. Il ne prend pas trop de place donc, et il fait honnêtement son bouleau de parapluie. Malheureusement, il manque de tenue: en cas de léger coup de vent, il se disloque aussi facilement qu’on l’a ouvert. Et surtout, je trouve qu’il manque terriblement d’allure: plié, on dirait qu’on transporte une matraque, et déplié… une sorte d’assemblage de tubes en métal trop fins pour inspirer confiance dans la solidité de l’objet. En clair: bof.

Le parapluie publicitaire. C’est le grand parapluie, mais avec un énorme logo en guise de protection. Et moi, je suis contre la publicité sur ma tenue. De plus, les motifs/logos sont très rarement de bon goût: soit le jaune pétard de la marque de cornflakes n’a rien à faire sur un parapluie, soit le grand logo d’une marque de café agresse l’œil. Pass grand chose à ajouter, si ce n’est qu’il sera éventuellement adapter dans le cadre d’un évènement sportif si la marque est aussi sponsor. Mais vous risquez de passer pour un GO.

Le parapluie cane. Honnêtement c’est mon favori. Il protège vraiment très bien car il est large. Il est costaud et supporte les brises hivernales. Et surtout, je trouve qu’il a beaucoup de classe, et qu’il peaufine votre allure. Il met en valeur aussi bien un costume qu’une tenue plus décontractée. Je trouve qu’il donne de l’élégance. Son problème, c’est qu’il n’est pas toujours très pratique à transporter entre deux averses. Mais franchement, on s’y fait très bien.

Moralité de l’histoire: vivement cet été qu’on puisse parler soleil, plage et lunettes de soleil!

Vous serez certainement intéressée par...

montre
J’veux du cuir!
4 mars 2012
What about Kashmir?
27 novembre 2011
Parce que je le vaux bien?
8 octobre 2010

Leave a Reply